Accepter la bonne offre : la bonne méthode pour vendre

Gardez toujours à l’esprit deux choses :

  1. Les premières offres sont souvent les meilleures !
  2. L’offre d’achat aux premières visites n’est pas une mauvaise offre !

Plusieurs acquéreurs, qui seront souvent parmi les premiers à vous contacter, sont avancés dans leur processus d’achat : Ils ont déjà visité plusieurs biens, ont entamé leurs recherches depuis plusieurs semaines ou plusieurs mois et ont affiné leurs critères de sélection.

Ils réfléchissent et se prononcent plus vite qu’un acquéreur au début de ses recherches et de ses visites. Avoir donc une offre rapidement de leur part et dès le début de la commercialisation ne veut pas forcement dire que votre bien n’a pas été mis au bon prix (plus cher)…et ne veut pas dire également que vous obtiendrez éventuellement une offre supérieure par la suite.

La bonne offre est celle qui est la plus proche des estimations des professionnels, les plus au fait du « juste prix » auquel votre bien doit se vendre. Prenez donc le temps d’y réfléchir.


La négociation

Parfois très simple ou à l’inverse un dilemme, la négociation peut être très courte (dans la journée) ou prendre plus de temps et nécessiter plus de réflexion.

Si l’offre d’achat ne vous convient pas (trop faible ou avec des conditions qui ne vous paraissent pas acceptables en termes de délai ou de contrainte), rien ne vous empêche de soumettre une contre-offre à votre acquéreur. Négocier pour votre acquéreur, c’est tenter d’obtenir le meilleur prix. Il est possible qu’il vous propose un prix plus faible que le prix pour lequel il est prêt à se porter acquéreur.
Si la négociation s’éternise, ce n’est pas un bon signe et cela engendre plusieurs risques :

  • Votre acquéreur peut se désintéresser de votre bien en continuant ses recherches en parallèle et de ce fait trouver un autre logement retenant son attention, plus facile à négocier.
  • Tout le monde campe sur ses positions…et c’est souvent au moment où le but est proche. Etes-vous prêt à « perdre la vente », au risque de ne plus avoir d’offre correcte par la suite, pour quelques centaines d’euros ?

La négociation immobilière est le métier de votre conseiller en immobilier. Il saura gérer les nombreuses tensions afférentes à cette tâche, contrôler que les conditions d’achat sont raisonnables et saura au mieux vous conseiller sur les comportements à adopter et les décisions à prendre.

Zoom sur…La vente de Particulier à Particulier :

Parce que tout le monde ne veut pas passer par une agence…

Mais sachez que c’est du boulot ! il faut maitriser l’ensemble des aspects règlementaires d’une vente immobilière, avoir du temps et être ferme pour garantir les conditions de vente que l’on souhaite. L’avantage de l’agence immobilière, c’est la tranquillité de l’esprit, ces professionnels de l’immobilier maîtrisent tous les aspects d’une vente (juridique, technique, commercial) ; vendre un bien nécessite un vrai savoir-faire et constitue un long processus auprès des acquéreurs.

Vendre de particulier à particulier c’est régulièrement s’exposer à des visites qui aboutissent moins souvent (pas de sélection de la clientèle, dire des choses inopportunes, trop en faire, ….), ne pas optimiser ses intérêts lors des négociations, promettre des choses à l’acquéreur qu’un professionnel ne vous aurait jamais demandé…

Ces conseils peuvent vous intéresser

Expertiser votre logement, quels sont les diagnostics nécessaires ?

Expertiser votre logement, quels sont les diagnostics nécessaires ?

Comment se préparer et bien vendre son logement ?

Comment se préparer et bien vendre son logement ?

Notre check list avant le transfert de propriété chez le notaire

Notre check list avant le transfert de propriété chez le notaire