Vente longue immobilière : qu’est-ce que c’est ?

Concept encore méconnu de la plupart des acheteurs et des vendeurs, la vente longue immobilière est une solution concrète pour les aider à réaliser leur projet immobilier dans les meilleures conditions. Fonctionnement et avantages : vos agences immobilières Barraine Immo et ses conseillers vous font découvrir tout ce que vous devez connaître au sujet de la vente longue immobilière !

Définition de la vente longue immobilière

Comme son nom l’indique, la vente longue immobilière est un procédé qui consiste à retarder le délai entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte authentique, qui concrétise la finalisation de la transaction.

Le but de la vente longue immobilière ? Donner plus de temps à l’acheteur et au vendeur pour réaliser leur projet commun, et pour aborder avec plus de sérénité chaque étape liée à l’achat ou à la vente de leur bien immobilier (maison ou appartement).

En moyenne, la durée qui sépare le compromis de vente de la signature de l’acte authentique chez le notaire est d’environ trois mois. Dans le cadre d’une vente longue immobilière, l’acheteur et le vendeur du logement se mettent d’accord pour étendre cette durée à une période plus longue.

Techniquement, il n’existe pas de durée maximale pour la vente longue immobilière : si l’acheteur et le vendeur souhaitent finaliser la transaction plus d’un an après la signature du compromis, c’est tout à fait possible ! Vous l’aurez compris, la mise en place d’une vente longue n’est pas unilatérale : elle nécessite l’accord des deux parties, à savoir le vendeur et l’acheteur. Ce sont eux qui signaleront au notaire la date à laquelle ils souhaitent finaliser la transaction via la signature de l’acte authentique.

Les avantages de la vente longue immobilière pour le vendeur

Pour le vendeur, le recours à la vente longue immobilière lui permet de bénéficier de différents avantages d’ordre financier et organisationnel.

Techniquement, la vente longue de son logement peut lui permettre de renforcer son apport, qu’il peut ensuite utiliser pour l’achat de son prochain bien immobilier, en complément d’un crédit qu’il aura contracté auprès de sa banque, ou d’une épargne.

En signant le compromis, le vendeur est certain du prix de vente net vendeur et du montant qu’il récupérera à l’issue de la transaction, lui permettant ainsi de mieux calculer son budget immobilier pour l’achat de son futur logement.

L’allongement de la durée avant la signature de l’acte authentique lui permet également de bénéficier de temps supplémentaire pour rechercher son prochain logement.

Dernier aspect non négligeable : ce procédé permet aux vendeurs d’anticiper au mieux leur déménagement, et de finaliser la transaction de leur bien actuel en même temps que celle de leur futur appartement ou maison, ce qui leur évite une location temporaire.

Les avantages de la vente longue immobilière pour l’acheteur

L’acheteur bénéficie, lui aussi, d’avantages liés à la vente longue immobilière.

En premier lieu, tout comme les vendeurs, l’acquéreur gagne en sérénité pour préparer son prochain déménagement : il bénéficie d’une durée supplémentaire pour préparer ses cartons, mais aussi se renseigner auprès d’artisans pour accomplir les différents travaux qu’il aura identifiés durant sa ou ses précédentes visites.

Dans le cadre de son projet d’acquisition, l’acheteur peut également utiliser ce délai supplémentaire pour optimiser sa solution de financement (prêt à un meilleur taux par exemple) plus avantageuse pour lui.

Si ce n’est pas systématiquement le cas, la vente longue est le plus souvent demandée par les vendeurs. De fait, l’acquéreur se retrouve en position de négocier une compensation qui peut s’avérer avantageuse.

Les inconvénients de la vente longue immobilière pour les acheteurs et vendeurs

Si la vente longue immobilière est une solution qui peut s’avérer intéressante pour votre projet, elle n’est pas adaptée à chaque situation.

En premier lieu, si le propriétaire a pour objectif de prendre son temps, c’est assez rarement le cas des acheteurs, qui souhaitent finaliser leur achat au plus vite pour des raisons personnelles ou professionnelles. En cas d’échec de la négociation, il faut garder en mémoire que l’acheteur pourrait décider de se positionner sur une autre maison ou un autre appartement dont les délais lui conviennent davantage.

Gardez aussi en mémoire que le marché immobilier est amené à évoluer pendant le délai d’attente : si le marché est en hausse, le prix de vente convenu lors du compromis peut paraitre injuste pour le vendeur. Inversement, si le marché baisse, le prix peut alors paraître injuste pour l’acquéreur.

Intéressé par nos offres

Vous avez un projet et vous souhaitez des informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter.

Ces conseils peuvent vous intéresser

Exonération sur la plus-value : comment en bénéficier ?

Exonération sur la plus-value : comment en bénéficier ?