Visite immobilière : comment bien la préparer en tant qu’acheteur ?

L’achat d’un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un terrain, représente un investissement financier et personnel important. Afin que vous soyez certain de faire le bon choix, en adéquation avec vos envies et votre budget, pensez à bien préparer votre prochaine visite.

À quels détails devez-vous prêter attention ? Quelles questions devriez-vous poser à l’agence ou au propriétaire du logement ? Pour vous accompagner dans cette préparation, découvrez les conseils de vos agences Barraine Immo.

L’importance de bien préparer sa visite

En tant qu’acheteur, il est important de bien préparer votre prochaine visite immobilière. Sa préparation vous permettra, dans un premier temps, d’éviter une seconde visite : vous disposerez de toutes les informations, les documents et les photos dont vous avez besoin suite à vos échanges avec votre agence ou le propriétaire du logement.

Préparer sa visite d’une maison ou d’un appartement en tant qu’acheteur permet aussi de formuler une offre d’achat qui vous paraît cohérente compte tenu des éléments que vous avez pu constater au fil de votre visite.

Enfin, une bonne préparation de la visite permet aux acquéreurs de démontrer le sérieux de leur démarche et de leur projet auprès du propriétaire ou de l’agence immobilière. Si cela peut paraître anecdotique au premier abord, cela peut jouer en cas de négociation : si le propriétaire perçoit un réel intérêt de la part des acquéreurs, sa contre-proposition peut être ajustée en conséquence afin d’être sûr de conclure la vente.

Où débuter votre préparation ? En commençant en premier lieu par contrôler l’état général de l’intérieur et l’extérieur du logement, et en vous intéressant par la suite à ses performances énergétiques.

Vérification de l’état général de l’intérieur et de l’extérieur

Soyez attentif à l’extérieur de votre future maison ou de votre futur appartement. Avant votre arrivée au logement, prenez le temps d’observer son environnement : à quelle distance sont situés les commerces (boulangerie, supermarché …) ? Des solutions de transport en commun sont-ils présents à proximité de la maison ou de l’appartement ? Quelles sont les activités en plein air possibles et accessibles depuis la localisation du logement ?

Une fois arrivé sur place, soyez attentif à de multiples détails, à commencer par le stationnement : disposez-vous d’un espace de stationnement sécurisé et réservé, ou serez-vous amené à vous garer dans la rue ? Pour un appartement en copropriété, intéressez-vous aux différentes solutions de stationnement possibles (garage, place numérotée, etc.). Si un jardin est présent, constatez son état et estimez le besoin en entretien.

N’hésitez pas non plus à faire un tour du quartier, dans l’optique de savoir si vous êtes suffisamment à l’aise avec l’environnement dans lequel vous pourriez vous installer. Votre ressenti

joue un rôle crucial durant la visite d’un bien immobilier, alors n’hésitez pas à prendre du temps pour vous imprégner des lieux, y compris ceux qui sont directement en lien avec le logement, afin de déterminer si la maison ou l’appartement que vous allez visiter peut correspondre à vos attentes personnelles.

À l’intérieur, prenez le temps de constater l’état des différentes pièces de la maison ou de l’appartement, afin d’identifier d’éventuels travaux. Repérez les différentes fissures et autres détériorations qui auraient bien besoin d’un petit coup de peinture.

Prenez également note du système de chauffage du logement (fioul, électricité …) afin d’évaluer les futurs coûts en énergie. Profitez-en pour vérifier l’état du système électrique, et vérifier si celui-ci est aux normes, particulièrement dans le cas d’une maison.

N’hésitez pas à interroger et à partager vos observations avec l’agent immobilier et le propriétaire : cela vous permettra d’avoir des éléments de réponse complémentaires, qui étofferont votre réflexion et qui pourra vous aider à formuler l’offre qui vous parait la plus représentative de votre intérêt vis-à-vis du bien immobilier concerné.

Vérification des performances énergétiques du logement

Au moment de mettre en vente son bien immobilier, le propriétaire est tenu de constituer ce que l’on appelle un dossier de diagnostic technique, aussi appelé DDT. Il s’agit également d’une obligation lorsque l’on souhaite mettre en location sa maison ou son appartement.

À l’intérieur de ce DDT, on retrouve le diagnostic de performance énergétique, ou DPE. Ce document synthétise, via un système de notation de A à G, l’efficacité du bien immobilier. Cela vous permet d’avoir une idée assez précise des travaux que vous aurez à mener pour améliorer l’isolation thermique ou phonique de la maison ou de l’appartement si la note s’avère basse.

Notez également que, depuis le 1er avril 2023, le diagnostic de performance énergétique s’accompagne d’un audit énergétique obligatoire si le logement est classé en F ou en G. Cet audit est à la charge du vendeur – les acheteurs n’ont donc pas de frais à régler à cet effet.

Bien préparer vos questions en amont de la visite immobilière

Comme évoqué précédemment, la visite est aussi l’occasion parfaite pour échanger avec l’agence responsable de la vente du bien, ou le cas échéant, avec le propriétaire. Vos questions vous permettront d’obtenir des informations que vous ne pouvez pas constater de vos propres yeux lors de vos différentes visites.

Voici une liste non exhaustive de questions que vous devriez poser à votre agent immobilier lors de votre visite.

Les questions liées au voisinage

Que ce soit dans une maison ou dans un appartement en copropriété, le voisinage a un impact non négligeable sur votre bien-être à l’intérieur de votre habitation. N’hésitez pas à demander si des incivilités ont été constatées (bruit nocturne par exemple).

Dans un autre registre, se questionner au sujet du voisinage peut aussi être intéressant pour vos enfants. Si d’autres familles sont installées dans le quartier, cela peut être des amitiés potentielles pour vos enfants, ou vous pouvez également proposer ou demander l’aide de vos voisins pour emmener et récupérer vos enfants à l’arrêt de bus, si les transports en commun ne se situent pas à proximité.

Les questions liées aux charges et à la fiscalité (taxe foncière)

Si vous étiez auparavant en location, vous n’aviez pas à payer la taxe foncière. Mais si vous concrétisez votre projet d’accession à la propriété, vous serez par la suite dans l’obligation de la payer. N’hésitez pas à demander le montant de la taxe foncière au propriétaire actuel, et incluez cette donnée dans le calcul de votre budget.

Si votre future habitation se trouve dans une copropriété, vous aurez des charges à régler, en complément de l’eau, du gaz ou de l’électricité. Ces charges dépendent des différents travaux et projets entrepris par le syndic de copropriété, alors n’hésitez pas à demander des informations pour connaître les prochains travaux qui ont été votés pour estimer vos futures charges.

Les questions liées aux travaux effectués

N’hésitez pas non plus à poser des questions sur les travaux effectués par le propriétaire actuel auprès de votre agent immobilier. Cela vous permettra d’avoir connaissance de tout ce qui a été fait, de ce que vous devez faire « au plus vite », et d’établir les travaux qui peuvent attendre un peu plus longtemps.

Plus globalement, une bonne évaluation des travaux vous permettra d’affiner votre budget, et par extension, vous permettra de faire l’offre la plus cohérente possible.

Besoin de conseils pour préparer votre visite immobilière, mais cette fois-ci, en tant que vendeur ? Découvrez notre article «Visite de votre logement : les 10 règles à respecter» dédié à ce sujet !

Ces conseils peuvent vous intéresser

Tout savoir sur le DPE pour la vente d’une maison

Tout savoir sur le DPE pour la vente d’une maison

Tous nos conseils pour valoriser votre bien lors des visites de potentiels acquéreurs

Tous nos conseils pour valoriser votre bien lors des visites de potentiels acquéreurs

Expertiser votre logement, quels sont les diagnostics nécessaires ?

Expertiser votre logement, quels sont les diagnostics nécessaires ?